Marina Mila parle de la lampe Lula

avril 29 • Éclairage intérieur, Nouveautés • 63121 Views • Aucun commentaire sur Marina Mila parle de la lampe Lula

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading ... Loading ...

Lula, conçue par Marina Milá, est une des nouvelles propositions de Faro Barcelona pour 2014. Une création qui représente à la perfection la philosophie de la marque : idées simples mais ingénieuses “simple but ingenious ideas”.

entrevista-a-la-diseñadora-de-lula-marina-mila

– Lula est une des créations qui représentent le mieux la philosophie de Faro : rapprocher le design, le rendre plus accessible et marquer avec des idées simples mais ingénieuses. Comment est venue l’idée ?
Lula part de deux figures géométriques, un cylindre suspendu à l’intérieur d’une structure rectangulaire. J’avais dans l’esprit de faire quelque chose de singulier, léger et élégant.

lampara-de-diseño-lula-creada-por-marina-mila– Comment vous définiriez Lula ?
Lula est un élément d’une simplicité maximum, avec un équilibre entre sa forme et sa fonction. C’est de la simplicité pure. On pourrait dire que de jour c’est un objet décoratif avec un air de sculpture et la nuit une subtile lampe de table.

– C’est une conception qui provoque des émotions grâce à sa beauté. Dites-nous comment vous la voyez ?
Elle me plaît, simplement. Comme la conception du produit est un procédé lent, j’ai eu du temps pour l’observer et le résultat me plaît autant qu’au premier jour. Je crois que c’est réussi. Il n’y a rien à ajouter ou à enlever.

– Expliquez-nous comment s’est déroulé le procédé créatif ?
J’ai voulu jouer avec deux volumes, en créant des espaces vides et d’autres pleins selon la perspective, en utilisant deux matériaux, un transparent comme la toile pour sa clarté, sa pureté et la sensation de légèreté, et le métal, comme structure solide et opaque pour donner de la stabilité à la pièces. En sachant qu’une de mes priorités était qu’elle n’éblouisse pas.

– Racontez-nous vos débuts et votre trajectoire.
Après quatre années d’étude de Conception de Produit à l’Eina j’ai décidé de créer par moi-même. J’ai toujours aimé dessiner, lorsque j’ai une idée j’essaye de la mettre sur papier pour ne pas l’oublier et petit à petit je la perfectionne jusqu’à sa réalisation. J’ai peu de pièces sur le marché mais j’espère pouvoir continuer à concevoir.

– Que signifie le design pour vous ? C’est quelque chose qui vient de famille ?
Pour moi, une bonne création consiste à créer ou adapter des éléments de façon à ce qu’ils facilitent, améliorent et rendent plus agréable la vie de l’être humain.
Mon grand-père était ingénieur mécanique mais également un grand créateur industriel. En 1968 il a créé une entreprise de designs, Polinax, qui par la suite est devenue Dae. Ce sont des entreprises dans lesquels a travaillé mon père, de qui j’ai beaucoup appris en ce qui concerne le bon design et sa production.

– Qu’est-ce que ça signifie pour vous d’avoir dans la famille un créateur célèbre comme votre grand-père ?
Je suppose que cela a influencé ma vie de manière inconsciente. La majorité de ses créations sont bonnes. Tout se voit. Et aujourd’hui on profite encore de ses pièces.
Une création est bonne lorsqu’elle perdure. Il a réussi cela, une chose que la majorité créateurs nous désirons, que ses créations soient atemporelles et qu’elles s’adaptent parfaitement à nos besoins, quelque chose de transcendantal.

– De quoi avez-vous besoin pour vous inspirer et créer ? Musique, livres, films, silence…
Un crayon de papier, de l’observation et surtout du silence.

– Que proposez-vous à Faro ? Quels sont vos prochains objectifs ?
Je propose à Faro Barcelona d’être ouvert à de nouvelles idées car la vie va très vite.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

« »